Partager JH Coaching Accompagnement sur :
Flux RSS JH COACHING    
Comment changer de vies - commentchanger.fr
Josyane Halberstam
contact@jhcoaching.fr
Port. :06.07.15.38.14

JH COACHING  |  Blog du Coach  |  Ateliers  |  Témoignages  |  Contactez-moi  |  Presse


Josyane Halberstam
Atypiques, vous avez dit atypiques ?
Qu'est ce que le coaching
Supervision de Coachs
Ethique et déontologie du coach
Coaching ou thérapie ? comment choisir
Premier entretien et devis personnalisé,
Gestion du temps
Gestion des émotions
Prévention et gestion du stress et du Burn out
Changer de vie
Une meilleure vie
Avoir confiance en soi
L'estime de soi
Programmation Neuro Linguistique
Atout Transfert : Supervision et ateliers pour les Coachs et Accompagnants
Aide à la recherche d'emploi
Coaching de Dirigeant
Se rendre visible pour se faire connaitre !
Prise de décisions : le premier pas vers la réussite
Accompagnement de projets
Accompagnement au changement
Gestion de projets professionnels
La reconversion professionnelle
Comment bien manager des hommes ou des femmes
Trouver un sens à sa vie
Trouver sa place
Préparation aux oraux des concours, des examens, et entretiens
Mieux communiquer professionnellement
Faire le bon choix professionnel
Avoir confiance en soi
L'image de soi
Savoir faire de bons choix
Accompagnement de projets
Bien vivre sa retraite
La newsletter
Se désinscrire

Et l'incivilité ? qu'en faire ?

qu’avons nous en main pour lutter contre l' incivilité :

La politesse et le savoir vivre  cimentent nos relations sociales, car je pense sincèrement que la politesse est une victoire sur l’animalité

En fait, la politesse permet de structurer un lien social, constitue un code de communication, et c’est l’un des fondements essentiels des relations

Et tout ceci tient sur quoi ?

Il y a évidemment tout un réseau de valeurs, surtout lorsque nous savons combien les valeurs sont la colonne vertébrale de tout système :

  1. l’engagement : c’est montrer son attention aux autres, ça va du dire bonjour aux respects des rv et des horaires,
  2. l’adaptation : suivre les règles, de l’entreprise, de l’immeuble,
  3. l’équilibre : c’est l’échange et la réciprocité. On ne reçoit rien sans rien donner en échanges . sentiment de justice dans les rapports sociaux,  nous répondons aux lettres, aux invitations etc…
  4. Le respect : parler doucement en public, respect de soi et respect des autres, le tact, la sobriété, (pour l’alcool et pour les couleurs)
  5. La distinction : le maintien, les bonnes manières,

Et donc ces valeurs se rassemblent autour de certains principes fondamentaux :

Les quatre piliers du savoir-vivre

 

La politesse, c’est très important, et on a tendance à l’oublier. C’est une vertu démocratique d’ailleurs. La politesse structure le lien social. La politesse constitue un code de communication en même temps.

 Le premier, c’est la ‘ sociabilité ’ qui peut être considérée comme le principe constitutif du savoir-vivre, écrit Dominique Picard. Elle prône la supériorité du social sur l’individuel et renvoie à toutes les règles et valeurs qui privilégient les contacts et le lien social. " Ce qui ne veut pas dire qu’on n’est pas important comme individu, la question n’est pas là.

 Il faut veiller à la qualité de nos rapports avec les autres parce que la sociabilité, au fond, c’est d’abord cela. La politesse ça se retrouve dans le lien social, autrement dit dans l’engagement  (saluer, dire bonjour, envoyer ses vœux) et l’adaptation mais aussi ça se retrouve dans l’écoute, l’amabilité, le sens de la conversation. Qui sont de valeurs importantes

 

" Le second, c’est ‘ l’équilibre ’, principe régulateur de l’ordre social, poursuit notre auteur. Il ancre les relations sociales dans un système d’échange et de réciprocité. Il privilégie l’accord sur l’affrontement, la satisfaction sur la frustration, et permet de concilier des tendances aussi contradictoires que le besoin d’égalité et le respect de la hiérarchie ou la défense des territoires et la recherche de contact. " Il faut apprendre à composer avec tout ça puisque la complexité fait partie de la vie.

" Ensuite vient le ‘ respect d’autrui ’ qui est un principe relationnel. Avec ses corollaires comme la discrétion, la déférence, le tact, la réserve, il fonde tous les modes de relation. "

C’est intéressant de voir que le respect de soi se trouve à être un des piliers du savoir-vivre. Donc, dans nos rapports avec les autres, il est très important d’avoir un certain respect pour soi-même. Ce qui permet de ne pas mettre l’autre dans l’embarras.

" Enfin, le  respect de soi  se présente comme le principe déterminant de la tenue. Il s’exprime par la ‘ distinction ’, valeur essentielle à laquelle aboutissent l’ensemble des attitudes prônées par le savoir-vivre. "

La morale et la politesse : au début les règles du savoir vivre ne différait pas trop de la morale 


Les enjeux de tout ceci ? finalement il me semble important de traiter ce sujet pour voir comment nous coachs nous pourrions faire pour que soient véhiculés des règles de savoir vivre en réponse à l’incivilité vécue en rebellion.

Ce serait ainsi l’exclusion qui conduirait à l’incivilité : parce qu’ils sont exclus, ils se comportent en niant et détruisant les valeurs de ceux qui les excluent.




Les remèdes ? : proner la politesse comme art de vivre, ?

fonction psychologique : récupérer son identité, présenter chacun , une reconnaissance mutuelle, le fait de dire bonjour lorsque nous rentrons dans un endroit,

 Et enfin bien tenir son rôle , c’est aider l’autre à bien tenir le sien :  savoir présenter ses excuses, permet de montrer sa bonne éducation mais permet à l’autre de montrer la sienne autrement que dans une riposte violente. (bousculer quelqu’un….)

 

Et l incivilité ? qu en faire ? - Et l'incivilité ? qu'en faire ?


retour
 
Annuaire Partenariat - Mentions Légales - Contactez-moi - Creation Web : monwebsurmesure.com - JH Coaching et Accompagnement - 2009/17